Accueil > les paroisses > Saint Jean-François Régis > St Christol > Eglise St Christophe - St Christol

Eglise St Christophe - St Christol

Une église-chapelle du château trop exigüe :

Au milieu du XIXe siècle, l’église, rebâtie contre la façade Est du château 150 ans plus tôt (vers 1700) par le Commandeur frère Gaspart de Barras la Penne, ne peut plus accueillir tous les fidèles. Les bancs d’église insuffisants en nombre sont très convoités. Le 29 mai 1858 « les membres du Conseil de la Fabrique de Saint Christol (conseil paroissial) sous la présidence de monsieur Coustan, font savoir à Monsieur le Maire et à son Conseil, que le désir de presque tous les habitants serait de faire une église nouvelle plus vaste que celle qui existe, car il est impossible de célébrer dignement les Saints Mystères dans une église où la moitié des habitants peut à peine être à l’aise. Il aura fallu près de 10 ans pour que cette requête aboutisse et que le 6 octobre 1867 le Conseil de la Fabrique présidé par M. Coustan, et en présence de Messieurs Monjon, Fournier, Vianés, Eugène Castan maire et Maillé curé, accepte les plans et devis dressés par l’architecte départemental pour la construction de la nouvelle église.

La nouvelle église :

Le 29 septembre 1868 le conseil municipal, sur proposition de l’architecte approuve le projet. « et supplie Monsieur le Préfet de bien vouloir sanctionner la décision du Conseil dans le plus bref délai possible » Cette décision sera prise et l’église construite et achevée en 1872.

La cérémonie de bénédiction sous l’égide de l’évêque de Montpellier Mgr Le Courtier eut lieu en octobre 1872.

Seul le clocher de cette nouvelle église ne sera pas réalisé ; Il faudra attendre son édification en 1953.

Les modifications :

Un nouvel autel mis en place pour des célébrations face au public dans la lignée du concile « Vatican II ».

L’église s’est enrichie des dons de paroissiens pour des statues ou des vitraux : celui de Saint Eugène dans le chœur face au vitrail de Saint Christophe, ceux de Sainte Odile et Saint Michel.

Elle a subi les gouts esthétiques de divers desservants de la paroisse avec une certaine tendance à plus de sobriété. Sur la quinzaine de statues maintenues la plupart ont été recouvertes d’une peinture gris-blanc, ainsi en fut-il également des boiseries en fond de chœur- l’histoire des conséquences de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat : le vantail droit de la lourde et grande porte d’entrée conserve quelques traces de la brèche effectuée le 5 mars 1906 par des hommes de main des agents du fisc pour pouvoir procéder à l’inventaire du mobilier de l’église.

Sources :

http://saint-christol.com/v3/IMG/pdf/17.07_bulletin.pdf

Réalisé avec SPIP Contacter : Le webmaster , Les paroisses Saint Padre Pio et Saint François Régis

Plan du site

- mis à jour le : samedi 21 septembre 2019 -